La position du groupe EELV Les Jalles pour un Tram’Bus

Le 11 janvier 2016, nous avons exprimé auprès de journalistes notre ferme opposition au projet « Urgence grande ligne D » d’extension en voie unique du Tram Ligne D via la piste cyclable défendue par M. MANGON, et nous leurs avions exposé notre vision bien différente des transports en commun du quadrant Nord-Ouest de la métropole bordelaise. Cela s’est confirmé par une lettre ouverte envoyée le jour même que nous invitons à lire ici.

Cependant, en plus de cette lettre, il nous semble utile d’expliquer cette vision des transports en commun avec le schéma ci-contre.

Ligne circulaire Ouest-Nord-Ouest Bordeaux 8

 

Comme déjà écrit, nous ne sommes pas opposés au Tram, bien au contraire, mais il s’avère que dans le projet présenté par M. MANGON :

-Le tracé via la piste cyclable, en bordure d’une zone verte classée pour partie en zone Natura2000, zone éminemment sensible puisque zone de captage de 20 % de l’eau potable de l’agglomération Bordelaise, très peu urbanisée et qualifiée de « poumon vert » du quadrant Nord-Ouest de la métropole, est ubuesque.

-L’investissement n’est pas justifié vu la trop faible population directement desservie et la fréquentation escomptée.

-Le corridor choisi n’est ni direct, ni pertinent par rapport au tracé de la liane 3 actuelle qui dessert par ailleurs une population plus importante.

 

Nous soutenons que la politique du « Tram partout » défendue depuis 20 ans sur l’agglomération bordelaise a nui au développement des autres modes de transports en commun, surtout en sa périphérie. Nous savons que 50% des déplacements se font en moyenne sur moins de 3 km, et il nous semble primordial de développer un maillage cohérent et intermodal des transports en commun. Pour nous, le Tram est inadapté en zone périurbaine.

Nous privilégions donc la mise en place du Tram’Bus sur la ligne E (actuelle liane3). Le Tram’Bus représente une véritable innovation dans les réseaux de transports en commun. Il est utilisé dans de nombreuses grandes métropoles françaises et dans le monde (Mexique, Canada, Etats-Unis, Chine, etc.). Jusque-là à propulsion hybride, il est actuellement en pleine évolution vers du 100 % électrique. Un système de guidage optique, véritable « rail virtuel », permet un parfait alignement entre le Tram’Bus et le quai. Le groupe Bolloré expérimente sur les Champs-Elysées un Tram’Bus tout électrique avec des batteries rechargeables aux stations, sans rails ni caténaires. La société Heuliez testera mi-2016 sur deux lignes parisiennes un Tram’Bus avec des batteries rechargeables au dépôt.

Les avantages du Tram’Bus sur la métropole bordelaise sont nombreux :

– 1/ un coût d’installation très inférieur à celui du Tram.

– 2/ un véhicule à grande capacité.

– 3/ un partage des aménagements en site propre avec les bus classiques, les véhicules d’urgences et selon aménagements, les vélos.

– 4/ une desserte plus fréquente des usagers.

– 5/ un confort supérieur à celui du Tram avec sa faible nuisance sonore grâce aux pneus.

– 6/ une vitesse commerciale supérieure au Tram qui permet de relier Saint-Médard-en-Jalles à Bordeaux-Quinconces en 36 minutes.

– 7/ un cadencement bien supérieur au Tram avec une desserte possible toutes les 5 minutes en heures de pointe au lieu de 20 minutes pour le projet d’extension du Tram ligne D.

– 8/ un système très souple qui permet les déviations en cas de panne, et des modifications du trajet dans le temps.

 

L’intelligence collective et le budget de 60 millions d’euros alloués au projet d’extension du Tram D seraient donc plus utiles s’ils s’étaient affectés à l’enrichissement de la ligne E retenue par Bordeaux Métropole dont la fréquentation attendue est supérieure de 20 % à celle de la ligne D, et une réflexion globale du maillage du quadrant Nord-Ouest :

– 1/ Prolonger la ligne E jusqu’à la Gare Saint-Jean.

– 2/ Desservir les quartiers de Saint-Médard-en-Jalles tels qu’Issac et Cérillan négligés par le projet actuel.

– 3/ Prolonger la ligne A du Tram, comme l’a proposé la Maire du Haillan, non pas en Tram mais par un Tram’Bus jusqu’à Magudas.

– 4/ Proposer une ligne circulaire en Tram’Bus partant du nord du Taillan-Médoc vers l’aéroport, via Cantinolle, Le Haillan, le rond-point des 5 Chemins et celui de Dassault, et favoriser le débat démocratique en arrivant sur Pessac, soit la proposer vers le terminus du Tram actuel à Pessac-France, soit vers la gare du train TER de la gare Pessac-Gazinet.

– 5/ Initier la création de parkings relais en périphérie du quadrant Ouest-Nord-Ouest pour capter les automobilistes (Magudas, route de Martignas, Issac, route du Porge, Villepreux, route de Lacanau, Le Taillan nord, route de Lesparre-Médoc).

 

L’attrait de nos élus et la plupart de nos concitoyens pour le Tram est aujourd’hui très idéalisé. Il est une conséquence d’un manque d’informations et d’une politique de prestige. Il nous a donc semblé utile dans cet article de tenter de renseigner en toute transparence sur ce sujet majeur de la transition écologique, énergétique et sociétale tant attendue.

Nous pensons que nos élus en poste décisionnel ne voient pas assez l’émergence de ce type de projets et de réalisations dans les différents territoires innovants, écologiques et pertinents français, européens et mondiaux.

Par les éléments ici donnés, nous souhaitons qu’une réflexion objective citoyenne des transports dans l’intérêt général saura prendre au rebond tous les projets de Tram’Bus en zone périurbaine, de Tram ou de Tram’Bus en centre-ville plus dense, et d’élargir les débats sur l’intermodalité avec tous les modes de transports en commun (Tram, Tram’Bus, trains, covoiturage, vélos et piétons) avec un maillage le plus global qu’il soit.

Le groupe EELV Les Jalles est à votre disposition pour tous renseignements à l’adresse du secrétaire Marc MORISSET : m.morisset@saint-medard-en-jalles.fr

 

Remonter